Comment préparer un bon rhum arrangé?

Le rhum arrangé est une infusion de plantes dans du rhum. Du sucre est ajouté en fin d’infusion en règle générale.

Comment composer une bonne recette de rhum ? C’est très personnel. Par exemple, le rhum que William fabrique pour lui-même est différent de celui qu’il vend. Les rhums commerciaux sont plus consensuels. Ils sont choisis pour que tout le monde puisse y trouver son bonheur et l’apprécier. Quand il s’agit de faire du rhum pour soi ou pour offrir, il est nécessaire de connaître les goûts du destinataire de la bouteille. Ainsi, quand on me demande une recette de rhum arrangé, je ne sais pas répondre.

Toutefois, il est trop facile de ne pas répondre et cette page est là pour y remédier. Le rhum arrangé est donc structuré autours de 3 produits : le rhum, l’arrangement, le sucre.

Le rhum

Les rhums n’ont pas tous le même goût ni le même prix. Si vous souhaitez travailler sur un très bon rhum, il est préférable d’avoir un peu d’expérience, pour que votre arrangement soit subtil et s’accorde aux parfums subtils du rhum d’origine. Il est préférable de commencer sur un bon rhum à un prix modéré. Si vous partez d’un rhum de petite qualité, ce qui peut très bien se comprendre pour des questions de budget, allez-y joyeusement sur l’arrangement pour masquer les petites imperfection du rhum de base.

Le sucre

Nous aborderons tout de suite la question du sucre pour nous en libérer et passer au principal dans un instant. Les sucrants peuvent être le sucre blanc, le sucre de canne, le sucre de canne liquide, un sirop concocté soi-même (ce que fait William), du miel, du sirop d’agave, du caramel, etc. N’oubliez pas que le sucre, outre son goût sucré, a son propre goût. Ne négligez pas ce point !

L’arrangement

L’arrangement en lui-même, le bouquet de fruits, d’épices et de fleurs, est la clé de la réussite. Il faut penser à la qualité mais également à la quantité. Certains préfèreront les rhums légèrement arrangés, d’autres les rhums très fortement arrangés (j’ai le souvenir d’un rhum au gingembre antillais réalisé avec du gingembre en poudre et qui était opaque tellement il était chargé).
Voici une liste non exhaustive d’ingrédients que vous pouvez utiliser :


Vanilla by ludmil from the Noun Project - colors by William

La Vanille :

Toujours la vanille !


mint by Marie Van den Broeck from the Noun Project - colors by William

Les feuilles :

Feuilles de citron, cannelle, thé …


Chili - colors by William

Les épices :

Poivre, cannelle, cardamome, …


Cherry by Clockwise from the Noun Project - colors by William

Les fruits :

Coco, ananas, mangue, banane (séchée), poire… la liste est longue.


Roses by Brittany Pietrzykowski from the Noun Project - colors by William

Les fleurs :

Lavande, rose, jasmin, …


coffee beans by Danielle Vallée from the Noun Project - colors by William

Les graines :

Café, chocolat …

Equilibrer son mélange

Il y a plusieurs manières de faire un bon mélange. J’essaye toujours de mettre un ingrédient citronné ou épicé (pour ma consommation personnelle) car j’ai le sentiment que cela « ouvre/élargit le goût ». Je ne sais pas l’expliquer ni si les termes sont les bons. Il est possible de réaliser des rhums très entiers (rhum coco avec que du coco par exemple) ou très mélangés (mélanges d’épices et de fruits). Le mieux est de donner des exemples.

Le rhum gingembre de Billy Bones

(Coming soon, Billy est actuellement bloqué aux Caraïbes. Il a subi des avaries et l’invincible armada est dans la zone)

Le rhum à la banane de Long John Silver

Pour mémoire, Long John Silver est loin d’être le plus fort ou le plus brave des pirates et il le sait. Par contre il a compris qu’il est malin et que s’il veut sauver sa peau et gagner machos pesos, il y a deux postes à briguer : cuisinier ou second. C’est en tant que maître coq qu’il a élaboré cette recette qui lui a assuré la loyauté de ses camarades et l’a sauvé régulièrement de la mort.

Pour un litre de rhum :

  • Mettre dans un bocal cinq grosses bananes séchées (achetées dans le commerce toutes prêtes, ne vous amusez pas à les sécher vous-mêmes).
  • Fendre une gousse de vanille et la mettre dans la bouteille itou.
  • Enfiler un bâton de cannelle dans ladite fiole.
  • Ajouter 10 centilitres de sirop de canne au breuvage ainsi concocté.

Laisser infuser jusqu’à coloration intense. Il faut deux mois pour que se libèrent tous les arômes.

Le rhum aux Poires de William

William apprécie beaucoup ce rhum et a souvent régalé ses amis avec. Il n’est pas au catalogue mais vous pouvez le réaliser vous-mêmes.

Pour un litre de rhum :

  • Peler et épépiner deux belles poires à chair ferme. Des conférences par exemple. Couper les poires en gros dés. Les verser dans le bocal.
  • Verser dans le bocal un litre de rhum à 50 degrés. Je conseille un rhum fin et pas trop sucré.
  • Fendre une gousse de vanille (ou deux) et la mettre dans la bouteille.
  • Ajouter 10 centilitres de sirop de canne.

Il faut laisser le temps à la poire et à la vanille d’infuser. Laissez ce rhum macérer deux mois au moins.